Validité et limites du consensus en éthique

28.5

La question du consensus est on ne peut plus actuelle. Elle est au centre de la réflexion éthique et politique contemporaine, marquée par les exigences de la discussion intersubjective et du débat démocratique. Le consensus se présente à la fois comme dynamique de délibération et comme critère de justification des décisions. Les praticiens de l’éthique clinique et de l’éthique de la recherche qui agissent au sein de comités institutionnels ou nationaux, pratiquent la décision consensuelle, y voyant une assurance sinon au plan de la valeur de la décision, du moins au plan de la procédure. Dans une perspective plus large, l’argument du consensus est souvent invoqué par les décideurs politiques pour légitimer des décisions dont le caractère démocratique reste à démontrer. Quels peuvent être les critères pour juger de la valeur d’un consensus, tant au niveau institutionnel que sociétal ? À quelles conditions le désaccord doit-il être possible et préservé ? La procédure peut-elle à elle seule prémunir les participants à la discussion contre les jeux de pouvoir et d’intérêts ? Ces questions sont examinées ici. Cet ouvrage est le premier en langue française à traiter de l’ensemble des dimensions du recours au consensus en éthique. Il s’adresse autant au praticien de l’éthique soucieux de réfléchir sur son expérience de délibération en vue du consensus, qu’au théoricien intéressé à aborder les questions plus abstraites sous l’angle des pratiques professionnelles et institutionnelles.
Catégorie:
Éthique en contextes
Mots clés:
Gestion / Entreprises, Philosophie
Editeur:
L’Harmattan
Année:
2007
Pages:
322
Commander:
commander en ligne
Introduction

Une recherche sur le consensus en éthique
par Alain Létourneau et Bruno Leclerc

Les bases de la discussion

Le mot consensus : origine, sens et emplois dans la langue française
par Pierre Martel

Les consensus en psychologie sociale
par Richard Lair

Réflexions et expériences

L’éthique consensuelle au CCNE et ses limites
par Nicolas Aumonier

Le « désir » de consensus des comités d’éthique clinique
par Jacqueline Fortin

La pertinence de l’expression du dissentiment au sein d’un comité d’éthique de la recherche
par Marcelle Monette et David Boucher

Consensus libres et éclairés au sein des comités d’éthique de la recherche : validité, limites et autres moyens d’action
par Guy Beauregard

La délibération en comité d’éthique en tension entre consensus préalable et consensus émergent
par Bruno Leclerc

Comité d’éthique et qualité des services : l’horizon du sens de l’action auprès des usagers
par Bruno Leclerc

Contributions théoriques

Validité et limites du consensus en éthique clinique
par Jean-François Malherbe, Loretta Rocchetti et Anne-Marie Boire-Lavigne

L’éthique par consensus
par Luc Begin

Consensus et dissentiment en éthique. Problématique et critères
par Alain Létourneau

L’éthique de la prudence envisagée comme éthique consensuelle
par Gilles Voyer

Critique et dissidence

Que fait l’éthique consensualiste de l’embarrassante question de l’opacité du discours ?
par Allen Le Blanc

Appréciation éthique de la dissidence
par Gina Caron

Éléments pour une réflexion éthique et politique sur la notion de consensus
par Sébastien Mussi

En guise de conclusion

Dissidence et sédition dans la pratique des comités d’éthique
par Jean-François Malherbe